Le chiffrement de bout en bout c’est quoi ?

Le chiffrement de bout en bout (en anglais end-to-end encryption) est une méthode utilisée pour sécuriser des données pendant leur déplacement d’une source vers une destination. Elle permet ainsi de rendre des informations (conversations en ligne, SMS, vidéos, photos….) lisibles uniquement par le ou les destinataires prévus. Cela protège la vie privée et les données personnelles de chacun.

Chiffrement de bout en bout

Le jeu des clés

Le but du chiffrement de bout en bout est celui de codifier les renseignements qui concernent l’expéditeur. Cet objectif est atteint en fournissant à l’équipement du destinataire seulement les clés pouvant déchiffrer un message précis, celui qui lui a été envoyé par son interlocuteur. Et c’est à ce point qu’interviennent deux types de clés : la clé publique et la clé privée.

Pour comprendre comment fonctionne une connexion chiffrée de bout en bout) et ce qui se passe quand une telle mesure de sécurité vient à manquer, prenons l’exemple d’un échange entre Manon et Nils.
Manon et Nils veulent communiquer sur internet mais restent méfiants, de plus ils ne savent pas ce qui se passe entre l’envoi et la réception de leurs messages. Il pourrait y avoir des serveurs défectueux ou encore un individu malveillant qui se cache entre eux pour intercepter leurs messages et dérober leurs informations. C’est pourquoi ils utilisent un cryptage de bout en bout pour sécuriser leurs messages.
Une fois la connexion établie, deux clés personnelles sont créées, une pour Nils et une pour Manon. Ces clés sont des nombres premiers très élevés que très peu d’humains peuvent citer. Ces deux numéros sont partagés entre Manon et Nils et multipliés pour créer un chiffrement à clé publique. Cette clé peut toujours être interceptée, mais sans savoir de quelle façon elle a été multipliée, il est pratiquement impossible d’inverser le calcul.
Ainsi, quand Manon veut envoyer un message à Nils, ses données sont chiffrées avec la clé publique, puis déchiffrées avec la clé privée de Nils. Entre les deux, les données sont complètement brouillées et impossibles à décoder.

Pour des communications privées

Le chiffrement est d’autant plus nécessaire que certains gouvernements exigent des entreprises de messageries (telles Skype, Messenger, Snapshat …) qu’elles fournissent des données de leurs utilisateurs.
Si vos communications sont interceptées, on ne pourra donc plus voir qu’une longue chaîne de caractères aléatoires. Le contenu des messages chiffrés de bout en bout est ainsi sécurisé.
Face au développement de la surveillance de masse par des états, souvent au nom de la prévention du terrorisme, cette protection des communications privées est indispensable.

Ça devrait aussi vous intéresser : Wire le messenger le plus privé ?

Exemple d’échange

Le récepteur du message (Manon) Génère une clé privée (1) et une clé publique (2).
Le récepteur du message (Manon) envoie sa clé publique (2) à un émetteur (Nils).
L’émetteur (Nils) chiffre son message avec la clé publique (2) du récepteur (Alice).
Le récepteur (Manon) déchiffre le message de l’émetteur (Nils) grâce à sa clé privée (1).
Seul le récepteur (Manon) pourra prendre connaissance des messages de l’émetteur (Nils).
Il suffit que l’émetteur (Bob) applique le même procédé que le récepteur (Alice) et cet échange de clés publiques leur permet une communication bi-directionnelle sécurisée.

Références :

Vous aimeriez peut-être aussi lire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *