“Les vaccins ne provoquent pas l’autisme” – Au fait où sont les études ?

Vous voulez que je vous raconte (encore) une histoire de vaccins ? Alors après les révélations comme quoi le Centers for Disease Control and Prevention aux États-Unis n’a mené aucune étude comparative sur la santé des enfants vaccinés et non vaccinés (lire l’article), les citoyens sont en droit de se demander ce qu’il en est au sujet brûlant de l’autisme. Je vous raconte…

Les vaccins ne provoquent pas l'autisme

“Les vaccins ne provoquent pas l’autisme”

Ça n’est pas moi qui le dit, mais la presse et les médias ! Vous n’avez qu’à saisir “vaccins autisme” dans votre moteur de recherche préféré et vous verrez. Les titres sont sans équivoque !

Le titre de cet article de France Info “Vaccins et autisme : l’histoire d’une fraude scientifique” de juillet 2017, laisse à penser que des recherches approfondies sur ce sujet ont été menées et de nombreuses études trouvées, lues et analysées, afin de publier un tel article.

Même aux États-Unis, le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) le dit clairement “Vaccine ingredients do not cause autism“. Rappelons d’ailleurs que différents responsables de ces organisations ont également témoigné devant le Congrès et déclaré sur les chaînes d’information nationales que les vaccins ne provoquent pas l’autisme.

Des chiffres impressionnants et inquiétants

Selon les données du CDC, dans les années 2000, un enfant sur cent cinquante âgés de huit ans présentait des troubles du spectre autistique. En 2018, ce chiffre était de un sur cinquante-neuf !

Prévalence de l'autisme aux USA de 1970 à 2018

En France il y a 60 000 personnes autistes, mais environ 700 000 sont atteintes d’un trouble du spectre autistique. 8 000 enfants autistes naissent chaque année, ce qui représente une personne sur cent, et selon cette étude publiée en 2019 ce chiffre ne cesse d’augmenter (depuis que des données sont disponibles bien évidemment).

Un lien autisme-vaccins ?

C’est ce que pensent de nombreuses familles dans le monde dont les enfants présentes des troubles autistiques. Pourtant on leur répond que les “vaccins ne sont pas à l’origine de l’autisme“, “que les vaccins sont sûrs“. J’offre une visite gratuite de mon terrier à quiconque me sortira les statistiques des enfants vaccinés ET qui présentent des signes d’autisme…

Mais il semble donc, selon le CDC, les médias, des organismes de santé et certains médecins, y avoir de nombreuses études prouvant que les vaccins et leurs ingrédients ne provoquent pas l’autisme. Allons donc voir ce qu’elles disent…

Les références du CDC

En tout cas aux États-Unis, afin d’assurer aux parents d’enfants autistes que l’état de leur(s) enfant(s) n’a pas été causé par un ou plusieurs vaccins, l’Institute for Autism Science et Informed Content Network Action ont souhaité présenter les études sur lesquelles se base le CDC pour affirmer que les vaccins ne provoquent pas l’autisme. Compte tenu des déclarations claires et sans équivoque du CDC sur cette question et de ses affirmations selon lesquelles la science soutenant cette conclusion est solide, on s’attendait à être en mesure d’identifier de nombreuses études établissant qu’aucun des vaccins, en particulier ceux administrés aux bébés, ne provoquent l’autisme.

Afin d’accéder à ces études, un Freedom of Information Act (je vous ai expliqué ce qu’est un FOAI dans cet article) a été émis envers le CDC au mois de décembre 2019. Vous trouverez ce FOAI (en anglais) de 242 pages ici.
Il est important de préciser que des médecins, des groupes de travail, des instituts de recherches, et des associations de soutien aux victimes de l’autisme ont exprimé un soutien ferme à cette demande, mais n’ont pas participé en raison de la crainte que leurs partenaires et les autorités de santé mettent fin à leur financement.

Ce FOAI demande que soit fournies “toutes les études sur lesquelles le CDC s’est appuyé pour affirmer que le vaccin diphtérique, tétanique et poliomyélitique ne cause pas l’autisme“. Mais également la même requête pour les vaccins contre l’hépatite B, contre les infections invasives à Haemophilus influenzae de type b, le vaccin antipneumococcique (PCV13) et le vaccin contre la poliomyélite. Pour finir, “les études prouvant que l’exposition cumulée aux vaccins recommandés pour les nourrissons au cours des six premiers mois de leur vie ne causent pas l’autisme“.

Vaccins et autisme

Les résultats du FOAI sont…

Après des mois d’attente et un FOAI resté sans réponse, une plainte a été déposée devant un tribunal fédéral contre le CDC en mars 2020. Celui-ci a finalement donné une liste de vingt études ce qui a de fait clos la plainte. Vous en croyez vos yeux ? Non je n’ai pas ripé sur une touche de mon clavier dans l’obscurité de ma galerie : vingt études seulement pour un sujet aussi controversé et qui a déjà fait couler beaucoup d’encre !!

Vous pouvez trouver la liste des vingt études fournies par les CDC dans ce document officiel de l’United States District Court for the Southern District of New York.

Et parmi ces vingt études :

  • une au sujet du vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons, alors que les plaignants n’avaient émis aucune demande à son sujet
  • treize au sujet du thiomersal, un ingrédient contenu dans aucun vaccin concerné par le FOAI
  • cinq en lien à la fois avec le vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons et le thiomersal
  • une concernant l’exposition à un antigène et non à un vaccin

En bref, le CDC a fourni une liste d’études qui devaient prétendre que les vaccins ne causaient pas l’autisme, mais aucune de ces études ne l’a démontré. Parmi elles, une publication de 2012 de l’Institute of Medecine, de nos jours National Academy of Medecine, qui conclu dans son chapitre consacré à l’autisme :

“Les preuves sont insuffisantes pour accepter ou rejeter une relation de cause à effet entre le vaccin contenant l’anatoxine diphtérique, l’anatoxine tétanique ou le vaccin acellulaire contre la coqueluche et l’autisme.”

Source : Diphtheria Toxoid–, Tetanus Toxoid–, and Acellular Pertussis–Containing Vaccines

Dans l’ombre il y a aussi…

Pourquoi dire que les vaccins ne sont pas à l’origine de troubles autistiques, alors que Miniver la matriarche du terrier de lemmings d’à coté vient de me rapporter à l’instant ce rapport confidentiel du laboratoire GlaxoSmithKline de 2011, mentionnant à quelques reprises ces cas d’autisme ??

Pourquoi Google considère-t-il comme “marginaux” les termes “do vaccines cause autism” comme je l’avais évoqué dans cet article ?

Mots censurés par le moteur de recherche de Google

Bon et puis si on fouine encore un peu plus en détails (oui les siksiks se débrouillent pas mal dans le genre creuser une galerie supplémentaire dans un sol dur), on tombe sur une déposition sous serment du Dr. Stanley Plotkin considéré par beaucoup comme le “père des vaccins”. Plotkin a notamment joué un rôle essentiel dans la découverte d’un vaccin contre le virus de la rubéole. En juin 2018, il témoigne sous serment au sujet des vaccins. Vous pouvez retrouver sa déposition de 9 heures en vidéo ici, ou en version dactilographiée (en anglais) ici.
Pour vous épargner 9 heures d’écoute (très intéressantes pour autant puisque Plotkin évoque notamment l’utilisation de foetus avortés humains dans les vaccins et les expérimentations sur des orphelins et handicapés), voici ci-dessous un extrait de la déposition en anglais. L’autisme est évoqué à partir de la minute 25.

Mᵉ Aaron Siri : Quelle a été la conclusion de l’IMO [Institute of Medecine] en 2011 sur la question de savoir si le vaccin [DTP] peut causer l’autisme ?
Dr. Stanley Plotkin : Je devrais chercher cela, mais je suis convaincu qu’il ne cause pas l’autisme.
Mᵉ Aaron Siri : Ceci est un extrait du rapport de l’IMO, n’est-ce pas ?
Dr. Stanley Plotkin : Oui.
Mᵉ Aaron Siri : Si vous regardez cette section, s’il vous plaît, l’IMO a-t-il identifié une seule étude soutenant que le DTP ne cause pas l’autisme ?
Dr. Stanley Plotkin : Non, ils n’ont pas identifié d’étude.
Mᵉ Aaron Siri : Si vous ne savez pas si le DTP cause l’autisme, ne devriez-vous pas attendre de savoir, d’avoir les arguments scientifiques pour le soutenir, pour dire ensuite que les vaccins ne causent pas l’autisme ?
Dr. Stanley Plotkin : Dois-je attendre ? Non, je n’attends pas car je dois prendre en compte la santé de l’enfant.
Mᵉ Aaron Siri : Et pour cette raison, vous êtes d’accord pour dire aux parents que le DTP ne cause pas l’autisme, même si la science n’est pas encore là pour soutenir cette affirmation ?
Dr. Stanley Plotkin : Absolument
.

Source : Stanley Plotkin, Godfather of vaccines


🔥 Ça devrait aussi vous intéresser : Arrêtez d’écouter les théories complotistes : les vaccins sont sûrs, point final !

Références et sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *