Ouf, bientôt un vaccin contre le COVID-19

Vous n’avez pas pu passer à coté du fait que les grands laboratoires pharmaceutiques et nos dirigeant(e)s ont lancé depuis un bon moment la course au vaccin contre le COVID-19. Vivement qu’il arrive ce vaccin hein ? Tout le monde l’attend, tout le monde est prêt ? On parle même du fameux vaccin à ARN messager…

Vaccin contre le COVID-19

La maladie à coronavirus 2019 ou COVID-19 est une maladie infectieuse virale causée par la souche de coronavirus SARS-CoV-2. La peur véhiculée par les médias et le nombre de morts rabâché chaque fin de journée à la télévision et la radio (à croire que personne ne guéri de cette maladie) ont fini par convaincre la plupart des personnes qu’un vaccin sera l’ultime remède. Étrangement, les médecins star des plateaux télés et autres Agences Régionales de la Santé, n’évoquent jamais comment renforcer son système immunitaire et les potentiels remèdes testés avec succès par d’autres pays. Non chez nous, il n’y a que le vaccin qui nous sauvera. Sauf que…

Personne n’a encore trouvé de vaccin contre les coronavirus humains

Ça n’est pas moi qui le dit, mais cela est clairement expliqué dans un article du 7 mai 2020 du Huffingtonpost. L’article évoque notamment “un virus connu mais insaisissable” et parle “d’études prometteuses, mais sans recul“.

L’infectiologue et professeur de microbiologie Didier Raoult dit lui que “Trouver un vaccin pour une maladie qui n’est pas immunisante… c’est un défi idiot“.

En essayant de maintenir la pandémie aussi longtemps que possible, il semblerait que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) insiste pour que le développement de l’immunité naturelle contre le COVID-19 ne soit pas possible, et que le seul espoir de la société soit un vaccin.

Mais si l’immunité naturelle est hors de question, alors pourquoi l’immunité induite par le vaccin serait-elle meilleure ? Et si notre propre système immunitaire naturel ne peut pas lutter contre la chose, alors il n’y a aucun moyen qu’un vaccin fasse autre chose que des effets indésirables inutiles.

Le fameux vaccin

La course contre la montre est lancée. Quel sera le laboratoire qui arrivera à le produire en premier ? Suspens… S’agira-t-il d’un vaccin à ARN ou à ADN ? En gros, le code génétique de la séquence du pathogène est introduit dans nos propres cellules pour que celles-ci produisent elles-mêmes une antigène.

Le laboratoire américain Moderna spécialisé en biotechnologies, semble être à la pointe de nos jours sur ce vaccin nouvelle génération. Dans son livre blanc publié en mai 2017, on apprend que :

  • Les vaccins traditionnels démontrent souvent une efficacité empirique. Le mécanisme exact de protection ne peut être entièrement élucidé qu’après que le vaccin a été autorisé et utilisé et dans certains cas, comme la coqueluche, nous ne comprenons toujours pas le mécanisme d’efficacité.
  • Une fois à l’intérieur du noyau, les vaccins à ADN présentent un risque de modifier définitivement l’ADN d’une personne.

Dingue non ? Et cela vient d’un laboratoire spécialisé sur la recherche sur les vaccins, donc avant d’avancer la fameuse thèse complotiste, il faut se documenter un peu. C’est le même labo qui a vu son action en bourse exploser en mai dernier après avoir annoncé des avancées significatives sur son vaccin contre le COVID-19. La biotech a obtenu une enveloppe de 483 millions de dollars de fonds fédéraux pour en accélérer le développement et rappelons que le vaccin de Moderna a récemment reçu l’approbation accélérée de la Food and Drug Administration (FDA) après avoir obtenu le « feu vert » pour passer à la phase 2 des essais avant que les résultats de la phase 1 ne soient publiés.

“Ce que Moderna planifie et fait, c’est créer un vaccin à ARN, qui introduira réellement des fragments d’ARN dans notre système et ce que cela va faire, c’est qu’il sera incorporé dans notre ADN et littéralement, pas métaphoriquement, mais littéralement, réécrira notre ADN, il réécrira notre code humain notre code génétique. Il s’agit essentiellement de prendre le système humain et d’en faire quelque chose d’autre, cela va être catastrophique parce que nous n’avons aucune idée de ce que sont les implications, nous parlons de réécrire le génome humain, le code génétique humain sera réécrit par cela vaccin.”

Dr Rashid A. Buttar, Center for Advances Medicine and Clinical Research

Le Dr Alexandra Henrion-Caude est généticienne, membre de l’Economic Development Board, ancienne directrice de recherche de l’hôpital Necker pour les enfants malades à Paris, et directeur de l’institut de recherche pour la santé Simplissima. Elle était l’invité le 31 juillet de la chaîne TVLibertés. Encore un témoignage édifiant sur ce vaccin créé à la va-vite (ça commence à la minute 40 dans la vidéo ci-dessous pour ce qui concerne spécifiquement le vaccin).

“Le cours de la bourse de Moderna est en train d’exploser. Là, c’est très très grave parce que c’est un vaccin dont le mécanisme repose sur un flux d’informations qui ne peut pas ne pas avoir des effets sur tout un tas de choses, parce que contrairement à une protéine qui va agir sur une cascade déterminée, c’est une molécule qui a de l’information et va agir sur différents niveaux à savoir aussi bien vos gênes, votre ADN, que vos protéines donc les fameux acteurs de tout ce que nous sommes. Donc par ce vaccin là, de nouveau on va être dans une expérimentation qui est prévu dès le 27 juillet, si je ne m’abuse. Ces techniques de vaccination de Moderna vont vous changer, c’est obligatoire, elles vont avoir des répercutions sur ce que vous êtes.

On cherche des volontaires

Selon le New York Times, les chercheurs sont en train de développer plus de 155 vaccins contre le coronavirus, dont 23 qui sont en phase test sur des humains. C’est à se demander quels sont les cons fous qui ont accepté de tester un tel truc ???!!
Toujours selon l’article “Les vaccins nécessitent généralement des années de recherche et d’essais avant d’arriver à la clinique, mais les scientifiques se battent pour produire un vaccin sûr et efficace d’ici l’année prochaine.” Sûr et efficace…

Le New York Times continue : “Des chercheurs débattent d’infecter des personnes dans le but de tester des vaccins contre le coronavirus, l’OMS a déclaré que les essais par provocation pouvaient fournir des informations importantes mais pouvait provoquer des maladies graves et mortelles. Le Dr Anthony Fauci a déclaré que des essais de provocation pourraient être nécessaires si la pandémie diminuait et qu’il n’y avait pas suffisamment d’infections naturelles pour déterminer dans une étude traditionnelle si un vaccin fonctionnait. Le Dr Caplan et le Dr Stanley Plotkin, expert en vaccins et professeur à l’Université de Pennsylvanie, publiaient en avril dans la revue Vaccine : “Malgré le danger, nous pensons qu’il est éthique de demander maintenant des volontaires qui seraient informés des risques connus et inconnus.

Article du New York Times sur le vaccin contre le coronavirus

Efficacité, effets secondaires…

Il faut quand même être fou pour ne pas réaliser que les grands labos vont nous pondre un vaccin en mode accéléré alors qu’il faut en général plusieurs années pour en produire un, que les tests cliniques auront sans doute été bâclés et que ce vaccin sera mis sur le marché sans aucun recul. D’ailleurs même la revue Futura Sciences s’alarment de ces faits dans son article récent “Coronavirus : les dangers d’un vaccin élaboré à la hâte“, sans parler de cet article dans Futurism de qui évoque “un vaccin expérimental qui va pirater votre ADN pour booster votre immunité“.

Le Professeur Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur et membre du conseil scientifique, rappellait sur BFMTV le 12 juillet “D’expérience, un vaccin c’est plusieurs années de développement… Je serai quand même très surpris qu’on ait en 2021, un vaccin qui soit efficace. On aura probablement un vaccin mais qui marchera que partiellement.

Et bien voilà, une étude publiée en date du 14 juillet 2020, nous apprend dans les résultats à l’issue de la phase 1 de test, je cite :

Les effets indésirables sollicités qui sont survenus chez plus de la moitié des participants comprennent la fatigue, les frissons, les maux de tête, la myalgie et la douleur au point d’injection. Les effets indésirables systémiques étaient plus fréquents après la deuxième vaccination, en particulier avec la dose la plus élevée, et trois participants (21 %) du groupe ayant reçu la dose de 250-μg ont signalé un ou plusieurs effets indésirables graves.

Bill Gates lui-même a émit des doutes au sujet de l’efficacité de ce vaccin, après avoir déclaré en juin dernier sur CNNIl n’est pas garanti que le vaccin bloquera parfaitement la transmission de l’infection“. Rien que ça…

A une époque où on traite de complotiste toute personne qui ne pense pas comme tout le monde, je me permets juste de mettre ci-dessous une interview de Bill Gates (encore) sur CBS News le 23 juillet dernier. C’est en anglais, mais vous y entendrez quelques phrases plus qu’hallucinantes ! Par exemple lorsque la présentatrice Norah O’Donnell dit à Bill Gates “Les effets secondaires du vaccin Moderna semblent inquiéter… nous avons cherché. Après la deuxième dose, au moins 80 % des participants ont ressenti un effet secondaire systémique, allant de frissons graves à des fièvres. Ces vaccins sont-ils donc sûrs ?“, celui-ci répond :

« Certains de ces effets ne sont pas dramatiques, ils sont juste super douloureux, mais oui… »

Et bien il va falloir aller dire cela aux familles des quatre militaires de l’armée ukrainienne morts lors d’un essai de vaccin !

“Au total, 15 volontaires ont été exposés au vaccin et aux médicaments produits par des virologues américains de la région de Kharkov. Huit des volontaires ont été rapidement transférés dans des unités de soins intensifs, trois ont été mis sous ventilation. Ils n’ont pas pu être traité de manière adéquate car les composants du vaccin ne leur étaient pas connus. En conséquence, cinq patients, dont quatre membres de l’armée ukrainienne, sont morts.”

Source : Lugansk Media Center, 17 juillet 2020

Ça ne vous suffit pas ?

Si c’est informations ne vous suffisent pas, je vous laisse regarder cette vidéo qui date de novembre 2017. On y voit (et entend), le médecin-chef de la firme biotechnologique Moderna, le Docteur Tal Zaks…

“Je suis ici aujourd’hui pour vous dire que nous sommes en train de pirater le logiciel de la vie.”

Source : Ted

Si le vaccin est sûr, pourquoi…

Oui pourquoi par exemple, le groupe pharmaceutique AstraZeneca s’est vu accorder une protection contre les futures réclamations en responsabilité du fait des produits liées à son vaccin COVID-19 ? En gros, AstraZeneca sera exempté des plaintes pour les effets secondaires que pourrait causer son vaccin dans les pays qui l’utiliseront… CQFD

Une dernière question quand même :

Comme le faisait remarquer récemment un twitt : Pourquoi a-t-on besoin d’un vaccin pour un virus pour lequel le taux de survie est de 99% ?

J’oubliais…

Étrangement les médias oublient de mentionner les dizaines de des milliers de singes qui vont servir à l’élaboration de ce vaccin. Le prix des primates a explosé en raison de la forte demande des laboratoires. En Chine, Yisheng Biopharma débourse généralement de 81€ à 162€ par macaque. Mais leur prix peut désormais atteindre les 8200€. Vous l’avez compris, les laboratoires chinois font double bénéfice : ils prennent directement les singes dans la nature et les utilisent en expérimentation animale, puis ils les revendent aux laboratoires du monde entier (pétition en ligne). Nous en sommes complices !!

Ça devrait aussi vous intéresser : Les études sur les effets négatifs et toxiques des vaccins existent

Références :

Vous aimeriez peut-être aussi lire...

2 commentaires

  1. Jibay dit :

    Bonjour,
    Merci pour cette excellente synthèse ! A noter qu’avant même que l’OMS déclare officiellement la pandémie mondiale (11/03), Moderna annonce déjà travailler sur un vaccin en janvier : https://investors.modernatx.com/news-releases/news-release-details/moderna-announces-funding-award-cepi-accelerate-development
    Merci pour ce travail, bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *